Retour en haut

Comté Rivoire-Jacquemin

L’affinage, spécialité historique de la Maison

Depuis 1860, la Maison Rivoire-Jacquemin sélectionne et affine des milliers de Comtés chaque année avec comme unique volonté : faire de chaque Comté le meilleur Comté.

Pré-affinage du Comté

Pré-affinage

Affinage du Comté

Affinage

Maturation du Comté

Maturation

Perpétuer les traditions

Le savoir-faire humain acquis par l’expérience est inimitable

Un terroir de caractère :
le Massif jurassien

L’AOP – Un signe de qualité
très engageant pour le Comté

Sels de Guérande
et de Noirmoutier

Nos fromages

Retour vers le futur...

Où quand l’histoire de l’entreprise accompagne celle du monde…

  • 1860

    C’est en 1860 qu’Alix Jacquemin fonde son négoce de fromages, qu’on n’appelle pas encore Comté, à Moiron, petit village situé à 6 km de Lons-le-Saunier.
    A cette époque, les fromages qui arrivent des fromageries sont déjà affinés.
    Ils sont stockés dans des cuveaux, sorte de tonneaux contenaient une dizaine de meules entre lesquelles on intercalait des faux-fonds en lamelles d’épicéas.
    La fabrication des fromages est alors saisonnière (d’avril à novembre) et la consommation est principalement locale, même si les « Rouliers » (photo ci-dessus), ces paysans de la région de Saint-Laurent-en-Grandvaux qui deviennent voituriers à l’automne et qui symbolisent encore la Maison Rivoire-Jacquemin aujourd’hui, sillonnent la France depuis déjà 200 ans.

    Cette année-là…
    • Abraham Lincoln est élu Président des Etats-Unis.
    • La Reine Victoria et Napoléon III signent le premier Traité de commerce franco-anglais.
    • Nice et la Savoie deviennent françaises.

  • 1862

    feature

    Cette année-là…
    Victor Hugo publie « Les Misérables ».

  • 1880

    Alix Jacquemin s’installe à Montmorot, près de la gare, en face des Salines. Il veut rompre avec la pratique traditionnelle du stockage en cuveaux.
    Le premier, il instaure des méthodes rationnelles d’affinage en caves, et conçoit avec le concours de Monsieur Coulon, chaudronnier de Lons-le-Saunier, un fourneau à réservoir produisant de la vapeur que l’on pouvait diriger au choix à l’intérieur ou à l’extérieur des caves.
    Parallèlement, il consolide ses contrats passés depuis 20 ans avec les fromageries, pour recevoir des fromages tous les six mois, puis tous les trois mois, puis enfin tous les mois, créant ainsi l’affinage tel que nous le connaissons de nos jours.
    Le bâtiment qu’il a fait construire possède une cave pouvant déjà contenir 1 000 meules.
    Son ami et fidèle client François Rivoire devient son associé.

    Cette année-là…
    • Début de l’appellation « Gruyère de Comté » dans les textes pour insister sur la provenance régionale.
    Le Gruyère de Comté devient un élément identifiant de sa région.
    Il y a 1800 fruitières à cette époque, avec une fabrication encore souvent saisonnière.
    • Le 14 juillet déclaré fête nationale.
    • Création des premiers lycées pour filles.

  • 1886

    Le mariage de Louis Rivoire, fils de François, avec Eugénie Jacquemin, la fille d’Alix, détermine la raison sociale actuelle qui perpétue le souvenir des fondateurs.
    Alix Jacquemin est nommé Administrateur de la Banque de France.

    Cette année-là…
    • Carl Benz brevette la première automobile.
    • Invention du Coca-Cola.
    • Inauguration de la Statue de la liberté à New York.

  • 1889

    Cette année-là…
    Inauguration de la Tour Eiffel.

  • 1907

    Eugénie et Louis Rivoire ont le sens des affaires et développent la maison.
    Pour dynamiser la commercialisation, ils veulent identifier les fromages sortant de leurs caves. Pour ce faire, ils créent en 1907 la marque « La Vache », nombre de clients ignorant encore à cette époque que les fromages Rivoire-Jacquemin étaient fabriqués avec du lait de vache uniquement.
    Ils poursuivent également l’équipement technique des caves toujours en extension, les dotant d’un système de chauffage à thermosiphon inspiré du chauffage des serres de la ville de Lyon.

    Cette année-là…
    • La crise agricole et la révolution industrielle nées à la fin du 19ème siècle provoquent par ricochet au début du 20ème d’importantes modifications dans ce qu’on peut déjà appeler la filière fromagère comtoise : modernisation du matériel (machine à vapeur, électricité) ; création des écoles de laiterie ; sélection de nouvelles races laitières ; construction de bâtiments fonctionnels pour la fabrication (chalets modèles) pour remplacer la fabrication chez les particuliers qui était de mise dans de nombreuses fruitières ; apparition des autres maisons d’affinage…
    • Picasso fonde le cubisme.
    • Gaston Leroux donne naissance à Rouletabille.
    • Décollage du premier hélicoptère.

  • 1909

    Cette année-là…
    Première traversée de la Manche en avion par Louis Blériot.

  • 1933

    L’entreprise a déjà 73 ans ! Construction des premières caves réfrigérées à Montmorot.
    Eugénie et Louis Rivoire sont encore à l’avant-garde des techniques d’affinage et de conservation.
    Tout ce qui peut améliorer la qualité des Comté, dont le nom commence à se diffuser seul depuis 1924, est adopté.

    Cette année-là…
    • Naissance de la Traction Citroën.
    • La première horloge parlante du monde par téléphone est mise en service à Paris.
    • La redevance radiophonique est établie en France.
    • Hitler devient chancelier allemand et Albert Einstein fuit aux Etats-Unis.
    • Roosevelt lance le « New Deal ».
    • Walt Disney réalise son premier dessin animé en couleur, « Les trois petits cochons ».

  • 1938

    La production annuelle de Comté Rivoire-Jacquemin se monte à 800 tonnes.

    Cette année-là…
    • Création de la SNCF.
    • Démonstration de la télévision couleur à Londres.
    • Invention du Nescafé, du Nylon et de la photocopie.
    • Baptême du « Queen Elizabeth ».
    • Naissance de Superman.
    • Hitler réalise l’Anschluss et signe le Traité de Munich, symbole de la faiblesse des démocraties européennes face à la montée des fascismes.

  • 1941

    Alix Rivoire, premier fils d’Eugénie et Louis Rivoire, prend la tête de l’entreprise. Ces années ne sont évidemment pas les plus faciles…
    Mais dès la fin de la guerre, l’activité reprendra avec « sérénité et ténacité », comme il le disait.

    Cette année-là…
    • Exécution de Guy Môquet.
    • Staline devient chef du gouvernement soviétique.
    • Hitler et Mussolini rompent le pacte de non-agression avec l’URSS.
    • Franklin Roosevelt et Winston Churchill signent de la Charte de l’Atlantique, l’origine de celle des Nations Unies.
    • Les Etats-Unis entrent en guerre contre le Japon.
    • Le réalisateur Orson Welles sort son 1er film à New York, Citizen Kane.

  • 1949

    Cette année-là…
    Picasso dessine la Colombe de la Paix.

  • 1953

    L’aire de production du Comté est définie depuis un an.
    De nouvelles caves sont construites, portant la capacité de stockage à 35 000 meules.

    Cette année-là…
    • Découverte du vaccin contre la polio et de l’ADN.
    • Première ascension de l’Everest.
    • Couronnement d’Elisabeth II.
    • Mort de Staline, Nikita Khrouchtchev nommé premier secrétaire du Parti communiste de l’URSS.
    • Révélation de Jacques Anquetil, qui remporte à 19 ans le Grand Prix des Nations.

  • 1960

    Le Centenaire de la Maison est dignement fêté par Alix Rivoire !
    L’AOC Comté, née en 1958, a, elle, seulement 2 ans…
    Le Comité Interprofessionnel du Gruyère de Comté naîtra, lui, 3 ans plus tard, en 1963.

    Cette année-là…
    • Première bombe atomique française.
    • Jean Vuarnet Champion olympique de descente à Squaw Valley.
    • Simone Signoret remporte un Oscar.
    • John Fitzgerald Kennedy Président des Etats-Unis.

  • 1969

    Cette année-là…
    L’Homme marche sur la lune.

  • 1973

    Jean-Louis Rivoire, fils d’Ernest Rivoire, est nommé PDG.
    Pour confirmer l’esprit d’entreprise qui anime la Maison depuis plus de 100 ans, il lance l’installation de nouvelles caves, avec gestion informatisée et postes d’expédition automatisés, portant ainsi la capacité de stockage à 65 000 meules. L’ensemble sera achevé en 1975.

    Cette année-là…
    • Inauguration du boulevard périphérique de Paris.
    • Guerre du Kippour et 1er choc pétrolier.

  • 1980

    Cette année-là…
    Marguerite Yourcenar première femme élue à l’Académie Française

  • 1985

    La Maison est née il y a 125 ans
    Cette année-là, Rivoire-Jacquemin est avec 120 millions de Francs de CA l’une des plus grosses entreprises de la région.
    L’image vivante de la cohabitation réussie entre l’innovation et la tradition.
    Le Comté, lui, réalise sa mue : sa distribution dépasse les frontières régionales et il devient un élément constitutif du patrimoine fromager français.

    Cette année-là…
    • Signature des accords de Schengen, qui n’entreront en vigueur qu’en 1995.
    • Cinquième Tour de France pour Bernard Hinault.
    • Première campagne des « Restos du cœur ».
    • Enregistrement de « We Are the World ».
    • Gorbatchev numéro 1 de l’URSS.

  • 1991

    Disparition de Jean-Louis RIVOIRE qui aura insufflé une âme et un idéal à cette entreprise.
    Son frère, Jacques RIVOIRE et sa fille Véronique RIVOIRE ainsi que Jacques SUBILEAU poursuivront l’oeuvre engagée, assurant la pérennité de l’entreprise.

  • 1992

    Véronique Rivoire-Spahis dirige les établissements Rivoire-Jacquemin où sont affinés les fromages de 23 fruitières.
    Cinquième génération dans l’entreprise familiale, elle a succédé à son père Jean-Louis, une figure de la filière, disparu brutalement l’année précédente.

    Cette année-là…
    • Médailles des Jurassiens Fabrice Guy (Or) et Sylvain Guillaume (Argent) en Combiné nordique aux Jeux Olympiques d’Albertville.
    • Entrée en vigueur de la Loi Evin.
    • Signature du Traité de Maastricht.
    • Sommet de la Terre de Rio de Janeiro.

  • 1994

    Cette année-là…
    Nelson Mandela élu Président de la République d’Afrique du Sud.

  • 1996

    Construction d’une nouvelle cave de 18000 places.

  • 2009

    Construction d’un atelier de découpe.

  • 2010

    150 ans après sa fondation, la Maison Rivoire-Jacquemin emploie 38 personnes et une dizaine d’agents commerciaux dans toute la France et à l’étranger, autour de 400 producteurs de lait et 25 fromagers pour affiner et mettre en marché 4 800 tonnes de Comté, soit environ 130 000 meules (10 % de la production totale de Comté).
    Véronique Rivoire-Spahis est vice-Présidente de l’Interprofession d’un Comté qui a obtenu son Appellation d’Origine Protégée (AOP) en 1996 et qui est devenu depuis de nombreuses années le premier fromage français AOP en tonnage.

  • 2013

    Inauguration de nouvelles caves de 31 000 meules, qui porte la capacité globale d’affinage à 120 000 meules.

  • 2017

    150 ans après sa fondation, la Maison Rivoire-Jacquemin emploie 38 personnes et une dizaine d’agents commerciaux dans toute la France et à l’étranger, autour de 400 producteurs de lait et 25 fromagers pour affiner et mettre en marché 4 800 tonnes de Comté, soit environ 130 000 meules (10 % de la production totale de Comté).<br/>
    Véronique Rivoire-Spahis est vice-Présidente de l’Interprofession d’un Comté qui a obtenu son Appellation d’Origine Protégée (AOP) en 1996 et qui est devenu depuis de nombreuses années le premier fromage français AOP en tonnage.

  • 2018

    Construction de la Cave 60.
    150 000 meules.

1 Avenue Pasteur, 39570 Montmorot

Pour contacter la